6 décembre 2015
Bourrées aléatoires. XIII. Utilisation de la gamme à 41 sons.

Dans l'article du 23 juillet dernier, on a exploré les propriétés de différentes gammes tempérées et testé leur aptitude à reproduire des rapports de fréquences élémentaires entre deux sons successifs. En plus de la gamme à 53 sons, utilisée dans l'article précédent, on a pu remarquer que la gamme tempérée à 41 sons possédait elle aussi des propriétés intéressantes: d'une part, elle reproduit bien les intervalles basiques 3/2 et 4/3. D'autre part, elle offre les meilleures performances en ce qui concerne les rapports 7/4, 7/5 et 7/6 .

Cela nous conduit à proposer une nouvelle suite de huit bourrées, basées cette fois sur une gamme de 41 sons équidistants. Les intervalles entre deux notes successives sont tirés au sort parmi la liste suivante:

Comme précédemment, les signes sont tirés au sort. Le registre est fixé à 3 octaves, de 128 à 1024 Hz. Pour maintenir les notes à l'intérieur de ce registre, on utilise ici la méthode du saut d'octave. Ainsi, si une note tirée au sort se retrouve en-dessous du registre, on la remonte d'une octave, c'est-à-dire 41 positions. Inversement, une note trop aiguë est rabaissée de la même quantité.

Les options concernant le choix des rythmes, répétitions, etc., sont les mêmes que dans les articles précédents. Le résultat d'un de ces tirages au sort est contenu dans le fichier WAV suivant:
bour11.wav