8 avril 2013
Bourrées aléatoires. II. bourrées tonales.

La dernière fois, nous avons vu comment fabriquer des bourrées aléatoires de type atonal, et un exemple a été donné sous forme de fichier MIDI. Le résultat peut toutefois paraître assez éloigné des bourrées que l'on avait l'habitude d'entendre naguère dans les villages auvergnats. Il y a plusieurs raisons à cela, et l'une des plus importantes tient au fait que ces bourrées anciennes étaient de type tonal. Aussi, avant d'aborder d'autres problèmes, allons nous essayer d'imposer une structure tonale au schéma mélodique.


Méthode :

Comme précédemment, on tire au hasard les notes dans le registre défini au départ. Mais, ici, on élimine au fur et à mesure les notes n'appartenant pas à la tonalité choisie, en l'occurence Sol majeur.

De plus, il est d'usage que des morceaux à caractère tonal ne se terminent pas sur n'importe quelle note. En regardant de plus près les bourrées les plus courantes, on observe cependant une différence entre les thèmes A et B: alors que le thème B se termine toujours sur la tonique (Sol), le thème A se termine parfois sur un Ré ou sur un La. Dans l'exemple qui suit, on a tiré au sort la note finale du thème A entre trois possibilités: Sol 3, La 3 ou Ré 4. Pour le thème B, elle fixée à Sol 3.


Exemple:

Le résultat obtenu par la méthode précédente avec, à nouveau, le rythme de la Sarrandouna, est contenu dans som8b02.mid (fichier MIDI). Comme la dernière fois, ce fichier contient une séquence de 8 bourrées, mais cette fois dans la tonalité de Sol majeur.