Les Santarpans (Saint Maurice sur Aveyron, Loiret)

Vue au lever du Soleil
Vue au coucher du Soleil
Scène printanière: herbe tondue et poiriers en fleurs


16 mai 2017
En mai, fais ce qu'il te plaît.

impro20170513.mid






28 février 2017
L'improvisation de février 2017.

impro20170225.mid
(fichier MIDI)






24 janvier 2017
Petite improvisation.

L'autre jour, je me suis assis derrière un piano digital (à tous les sens du terme) et j'ai improvisé pendant une dizaine de minutes. Voici le résultat:
impro20170122.mid
(fichier MIDI)






2 janvier 2017
Fait pas chaud !

(image prise le 1/1/2017)






28 décembre 2016
Musique aléatoire. III. A propos du "Clavier bien tempéré".

Parmi les 48 préludes et fugues qui composent le "Clavier bien tempéré" (CBT) de J. S. Bach, le premier prélude demeure le plus connu et le plus joué. Cela tient non seulement à sa position privilégiée en tête de l'oeuvre, mais aussi à sa structure particulièrement simple et répétitive.
En effet, chacune des mesures 1 à 33 est composée de la façon suivante:

  • 5 notes ascendantes, soit n1, n2, n3, n4 et n5
  • cette ascension est suivie par la répétition des trois notes précédentes, soit n6=n3, n7=n4 et n8=n5
  • la mesure est complétée par la répétition des 8 premières notes. On a donc finalement 16 notes (doubles croches), avec: n9=n1, n10=n2, ..., n16=n8
Ce premier prélude de CBT (ou CBTP1) se termine par 3 mesures de conclusion, d'une structure un peu différente. Il comprend par conséquent 36 mesures en tout.

Donc, en ce qui concerne les 33 premières mesures de CBTP1, la donnée des 5 premières notes détermine la mesure tout entière. Si l'on représente la hauteur de chaque note par son indice MIDI, les 33 premières mesures de CBTP1 sont donc entièrement déterminées par la matrice suivante:

  60  64  67  72  76
  60  62  69  74  77
  59  62  67  74  77
  60  64  67  72  76
  60  64  69  76  81
  60  62  66  69  74
  59  62  67  74  79
  59  60  64  67  72
  57  60  64  67  72
  50  57  62  66  72
  55  59  62  67  71
  55  58  64  67  73
  53  57  62  69  74
  53  58  62  65  71
  52  55  60  67  72
  52  53  57  60  65
  50  53  57  60  65
  43  50  55  59  65
  48  52  55  60  64
  48  55  58  60  64
  41  53  57  60  64
  42  48  57  60  63
  41  51  59  60  63
  44  53  59  60  62
  43  53  55  59  62
  43  52  55  60  64
  43  50  55  60  65
  43  50  55  59  65
  43  51  57  60  66
  43  52  55  60  67
  43  50  55  60  65
  43  50  55  59  65
  36  48  55  58  64

A partir de ce tableau, on peut tirer quelques données statistiques, en particulier:

  • la hauteur de la première note (n1) est comprise entre 36 et 60
  • la distance entre la deuxième et la première note (n2-n1) est comprise entre 1 et 12
  • de même, (n3-n2) est comprise entre 2 et 9
  • (n4-n3) est comprise entre 1 et 7
  • (n5-n4) est comprise entre 2 et 7

Ces résultats fournissent une méthode pour produire une musique aléatoire tout en respectant le style général du morceau:

  • on tire au hasard n1 entre 36 et 60
  • puis, on tire n2 entre n1+1 et n1+12
  • n3 entre n2+2 et n2+9
  • n4 entre n3+1 et n3+7
  • et finalement, n5 entre n4+2 et n4+7


Résultats:

Dans le premier exemple (cbtral1.mid) , on a appliqué la méthode aux mesures 2 à 33 du morceau, tout en conservant le début (mesure 1) et la fin (34 à 36) du morceau original.

Le morceau précédent a un caractère atonal, contrairement à l'original de Bach, qui était en en principe en Ut majeur (mis à part quelques notes altérées, aux mesures 6 et 10 en particulier). Pour retrouver cette tonalité d'Ut majeur, nous avons, dans l'exemple suivant (cbtral2.mid), appliqué un filtre pour sélectionner les notes correspondant à la tonalité choisie.

Avec ce procédé, on peut insérer un nombre quelconque de mesures, et non pas seulement 32 comme dans les exemples précédents, et obtenir ainsi un mocceau de longueur arbitraire. Dans le dernier exemple (cbtral3.mid), on a ainsi inséré 128 mesures, portant le nombre total à 132.






14 novembre 2016
Musique aléatoire. II. Quatuors en 3 mouvements.

Comme on l'a vu précédemment, la méthode de Monte-Carlo permet de fabriquer de la musique sans subjectivité, donc sans inspiration. Tout un chacun peut ainsi devenir compositeur, moyennant quelques connaissances en informatique. Le principe est le suivant:
On fixe au départ le nombre de mouvements NMV et un certain nombre de paramètres caractérisant chacun de ces mouvements:

  • la durée DMV (en secondes)
  • un qualificatif QMV. Celui-ci n'est pas utilisé par le programme, mais permet de faire connaître les intentions éventuelles de l'utilisateur
  • la mesure utilisée IRT1/IRT2 (exemple IRT1=5 et IRT2=4 indiquent une mesure à 5 temps)
  • le tempo ITPO (en nombre de "noires" par minute)
  • la tonalité s'il y a lieu (par exemple "D min" pour ré mineur, "atona" pour atonal)
Puis on laisse le hasard définir la durée et la hauteur de chaque note, les registres des instrument étant les mêmes que dans le chapitre précédent.

Maintenant, on va appliquer ce système à un quatuor à cordes en trois mouvements, de la forme classique "vif-lent-vif".
En ce qui concerne le découpage rythmique des mesures, on a conservé le précédent pour les mesures à 2/2 ou 4/4, et défini un nouveau système pour celles à 3 temps.
Voici le détail des paramètres définissant les mouvements:

  NMV = 3
!
  DMV(1) = 120.
  QMV(1) = "Allegro ma non troppo     "
  IRT(1,1) = 4
  IRT(2,1) = 4
  ITPO(1) = 110
  TONA(1) = "C maj"
!
  DMV(2) = 180.
  QMV(2) = "Adagio molto espressivo   "
  IRT(1,2) = 3
  IRT(2,2) = 4
  ITPO(2) = 50
  TONA(2) = "C min"
!
  DMV(3) = 120.
  QMV(3) = "Allegro assai             "
  IRT(1,3) = 2
  IRT(2,3) = 2
  ITPO(3) = 180
  TONA(3) = "atona"

Résultats:
Voici donc deux échantillons de quatuor fabriqués par le programme "MUSA02":
musa02-083.mid
et:
musa02-378.mid .

Et puis, en voilà encore un troisième, pour faire bonne mesure:
musa02-930.mid






28 mars 2016
Musique aléatoire. I. Quatuor(s) en ré mineur.

Afin de pousser un peu plus loin les investigations concernant la musique aléatoire, on va quitter provisoirement le style "bourrée auvergnate" pour s'attaquer au quatuor à cordes. Cela permettra d'aborder les problèmes liés à la polyphonie. Pour commencer, on se contentera d'un seul mouvement, de durée limitée.

Paramètres à fixer au départ :

  • Durée du mouvement: DMV.
    Dans le cas présent, ce sera 5 minutes.
  • Tempo: ITPO (nombre de noires à la minute).
    On a choisi 110 (Allegretto).
  • Mesure: IRT1 / IRT2.
    Ce sera la mesure à quatre temps la plus classique: 4/4.

Instruments :
Le quatuor à cordes comprend deux violons, un alto et un violoncelle. Afin de bien séparer les instruments, on attribuera à chacun un registre d'une octave seulement.

  • Violoncelle: octave 1 (indice MIDI de 36 à 47, 65 à 123 Hz)
  • Alto: octave 2 (MIDI 48 à 59, 131 à 247 Hz)
  • Second violon: octave 3 (MIDI 60 à 71, 262 à 494 Hz)
  • Premier violon: octave 4 (MIDI 72 à 83, 523 à 988 Hz)
Après tirage au sort des hauteurs, on applique un filtre pour respecter la tonalité choisie (en l'occurence ré mineur).

Découpage rythmique des mesures :
Pour chaque mesure et chaque instrument, on tire au sort l'une des 7 options suivantes:

  1. mesure de silence
  2. 1 ronde
  3. 2 notes
    • 2 blanches
    • 1 blanche pointée + 1 noire
    • 1 noire + 1 blanche pointée
  4. 3 notes
    • 1 blanche + 2 noires
    • 1 noire + 1 blanche + 1 noire
    • 2 noires + 1 blanche
  5. 4 noires
  6. 8 croches
  7. 16 double-croches
La première mesure sera obligatoirement une mesure de silence, pour que le morceau ne démarre pas immédiatement. La dernière sera une ronde (option 2), les notes étant choisies parmi l'accord de base (dans le cas de ré mineur: ré, fa ou la). Pour le tirage au sort rythmique, des pondérations sont appliquées en fonction du caractère de l'instrument: pour le violoncelle, on favorise des notes tenues (options 2 et 3). Les doubles-croches (option 7) sont réservées au premier violon.

Echantillon de résultat:
Les tirages au sort utilisent une série de nombres pseudo-aléatoires. Pour obtenir un résultat différent à chaque exécution du programme, il faut se placer à un endroit différent de la série. Chaque quatuor produit par le programme est donc défini par un nombre servant à initialiser la série. Dans le cas présent, il s'agit du nombre 808. Voici donc un échantillon de quatuor fabriqué par le programme "MUSA01":
musa01-808.mid .










Adresse:
P. M. A. Gouttebroze
Les 100 arpents
45230 Saint Maurice sur Aveyron (France)
Courriel:
pma point gouttebroze arobase orange point fr